F3: U.S.Dole encore en rodage

Empruntée mais jamais malmenée, l’US Dole s’est une fois de plus compliquée la tâche

Vainqueurs de Bisontins diminués par de nombreuses absences, notamment devant, Daniel Iacob et Patrick Marotte ont néanmoins constaté une belle réaction d’orgueil de leur troupe : « je suis content pour la confiance, remarquait le deuxième ligne dolois. On attendait une réaction des joueurs après le non-match de Saint-Appo. Maintenant, c’est clair que tout n’a pas été parfait : on a trop souvent été pénalisé sur des détails, on n’est pas assez agressif sur les nettoyages. En touche, on est défaillant sur nos lancers, mais notre contre a plutôt bien fonctionné sur les leurs ». Même constat pour Patrick Marotte, qui regrette également ce manque de concrétisation des temps forts : « Si on est plus réaliste sur trois au quatre actions, on doit tuer le match très vite. Au lieu de cela, on reste à portée de fusil durant toute la rencontre. On a des problèmes de tempo, on va travailler la dessus pour arriver encore un peu plus vite au soutien, et mettre de la vitesse dans les enchaînements ». Dole a le potentiel cette année pour enflammer un match. Mais les rouages ne sont pas encore tous bien huilés. Pour sa rentrée après presque un an d’absence (déchirure à la cuisse), Marc Humblot a pesé lourdement sur la défense adverse grâce à un jeu au pied long et précis. En revanche, dans le jeu, il est apparu lent et parfois pas toujours inspiré dans les lancements de jeu. Idem pour Masuyer, énorme en défense et percutant en première main, mais parfois un peu juste dans ses replacements sur les deuxième et troisième temps de jeu. Du coup, les Chahid et autre F. Humblot n’ont que trop rarement pu bénéficier de ballons d’attaque leur permettant de faire jouer leurs cannes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.